Un nouveau binôme prend la direction de la Cress Occitanie

100Plan de travail 174

« Le terreau de l’ESS ce sont les territoires », le ton est donné pour Jean-Luc Bergeon, nouveau directeur de la Cress Occitanie et Sarah Rousseau, directrice adjointe. Leur ambition : déployer la politique de la Cress sur les 13 départements d’Occitanie et pouvoir ainsi recenser et faire connaitre les besoins du terrain pour aider les structures à s’organiser et répondre aux besoins concrets des citoyens.

Ce qui les motive dans ce nouveau défi ? Être au carrefour de toutes les initiatives et rejoindre une Cress facilitatrice et au service de l’ESS, une véritable continuité dans leurs parcours respectifs. Forts d’un double parcours médico-social et politique pour Jean-Luc Bergeon, et d’une carrière tournée au service de l’intérêt général pour Sarah Rousseau, chacun souhaite apporter son expérience pour réaffirmer la Cress dans son rôle de fédérateur et coordinateur de l’ESS en Région.

100Plan de travail 175 copie

100Plan de travail 175

Dans quelle société voudrais-je évoluer ? C’est la question que je me suis posé, au moment de construire, le troisième et dernier volet de ma vie professionnelle.

C’est après un double parcours de plusieurs décennies tourné vers autrui, tout d’abord dans le secteur médico-social, puis dans la sphère politique à travers différents mandats électifs de terrain, que j’ai candidaté au poste de direction régional de la Cress Occitanie.

L’occasion m’était offerte, de continuer à m’engager pour l’intérêt général, en passant de la parole aux actes, pour relever le défi, de la nécessaire évolution de la société du JE vers la société du NOUS.

L’ESS représente une véritable valeur ajoutée sociétale pour répondre aux enjeux, de la transition énergétique et sociale, elle est l’outil idoine pour accompagner le développement durable et responsable des territoires.

Notre ambition doit être d’universaliser les valeurs de l’ESS, parce que le marché ne saurait à lui seul répondre à la complexité des enjeux du XXIème siècle

Le défi est énorme, pour prendre cette véritable dimension l’ESS comme la Cress Occitanie vont certainement être amenées à se remettre en question.

Le challenge est passionnant pour mon équipe et le tout nouveau directeur que je suis, nous aurons certainement à changer de dimension tout en conservant notre histoire, notre ADN.

Transition ou mutation, hybridation de la société, autant de dynamiques que nous aurons à explorer pour positionner l’ESS, comme un incontournable champ des possibles, comme autant de réponses à ce pourrait être le passage du post capitalisme vers un pacte du pouvoir de vivre.

Très tôt tombée dans la marmite de l’intérêt général et avec l’envie d’avoir une activité professionnelle qui respecte mes engagements et mes valeurs, j’ai passé mes 12 premières années de carrières dans l’éducation populaire et l’ESS. J’ai fait de l’action/ recherche pour des réseaux ESS, mobilisé des habitants des quartiers populaires du bassin minier, accompagné des jeunes dans le montage des leurs projets, fais de la formation, de l’animation de réseau, de la création de programme et même du numérique.  

 

Le point commun de toutes ses expériences ? avoir le luxe de participer à une activité économique qui ne crée pas d’externalités négatives, que du mieux ET des missions qui m’ont passionnée.

Arriver à la CRESS Occitanie et dans le binôme de direction, c’est avoir la chance de poursuivre sur ma lancée, entourée d’acteurs mobilisés pour une économie au service de l’Homme et de relever le défi de faire rayonner toujours plus fort l’ESS en Région.