ESS France sollicite un secrétaire d’Etat en charge de l’ESS

Découvrez la lettre de Jérôme Saddier, ESS France qui interpelle le Président de la République sur la nécessité de nommer un secrétaire d’Etat en charge de l’ESS auprès du ministre de l’économie, des finances et de la relance. 

EcVe5-zXYAAvrO2

Monsieur le Président de la République,

 

Dans le contexte de changement d’organisation gouvernementale et d’affirmation de ses priorités, je me permets d’attirer votre attention sur la nécessité de nommer un secrétaire d’Etat en charge de l’économie sociale et solidaire (ESS) auprès du ministre de l’économie, des finances et de la relance.

Avec l’adoption de la loi relative à l’ESS en 2014, sous l ‘ impulsion du ministère de l’économie et des finances, celle-ci bénéficie d’une reconnaissance étendue et d’un écosystème plus favorable à son développement. Ce rattachement ministériel avait notamment permis de contribuer à une meilleure compréhension des spécificités légitimes de nos modèles économiques et entrepreneuriaux. Depuis 2017, l’ESS figurait dans les attributions du ministère de la transition écologique et solidaire, auprès duquel était placé un haut-commissariat à l’ESS et à l’innovation sociale   situation qui semble compromise dans la nouvelle organisation gouvernementale. C’est dans cette configuration que nous avons travaillé de manière constructive ces dernières semaines à un plan de relance dans lequel l’ESS aurait toute sa place, et qui pourrait sans aucun doute s’intégrer au cadre plus global qui sera mis en œuvre par le ministère de l’économie, des finances et de la relance.

 

Nous exerçons nos activités de production de biens et de services dans des secteurs extrêmement divers, et l’interlocution dont nous avons besoin au niveau gouvernemental se caractérise souvent par la nature de nos activités, ou plus simplement résulte d’un traitement de droit commun. Mais l’ensemble de nos entreprises et organisations fédérées au sein d’ESS France (mutuelles, coopératives, associations, fondations, sociétés commerciales de l’ESS…) considèrent comme indispensable le fait de disposer d’un point d’appui gouvernemental identifié et pérenne permettant de traiter les sujets qui leur sont communs. A titre d’exemple, la cellule d’urgence mise en place et animée par le haut­ commissariat pendant ces dernières semaines avec la participation de plusieurs ministres justifie pleinement cette approche transversale.

 

Au nom d’ESS France, je vous remercie de l’attention que vous porterez à notre demande et me tiens naturellement à votre disposition. Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de ma très haute considération.

 

Jérôme SADDIER

Président ESS France